ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

mercredi 1 mars 2017

GRAIN FARMERS ISSUE N°7- FEBRUARY 2017

The market in brief:
To download the issue 6 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here
During the month of February, new maize, millet, sorghum and rice continued to be marketed massively in West Africa. . Overall the trends announced during the month of January have been confirmed. Thus, yields were good to very good for maize and rice, average for sorghum and low for millet.
  • For rice, except Niger and Guinea, as in the past month, in most West African countries, there was a good availability of supply on all the markets, leading to a Stability or even a slight drop in prices. In this West African space, Mali confirmed the good performance and is one of the countries having registered record levels of production.
  • For maize, there was even relatively more stock in January and there was significant marketing of the new maize on the various markets of the West African countries monitored, which made it possible for its price stability and in some cases, a slight drop in prices.
  • For millet, new sales were recorded in most markets monitored. While prices are rising in Niger, Mali, Burkina Faso and Senegal, they are more or less stable in the coastal countries of Guinea, Ghana, Benin and Ivory Coast.
  • For sorghum, compared to last month, there was a slight increase in Mali, Burkina Faso and Niger, while in other markets the trend was  stable

LES CEREALIERS N°7 : FÉVRIER 2017

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°7 sur le marché des céréales En cliquant ici
Au cours du mois de Février, les nouvelles céréales de maïs, de mil, de sorgho et de riz ont continué à être commercialisé massivement en Afrique de l’Ouest. Globalement les tendances annoncées au cours du mois de Janvier se sont confirmées. Ainsi, les productions ont été bonnes à très bonnes pour le maïs et le riz, moyenne pour le sorgho et faible pour le mil.
  • Pour le riz, excepté le Niger et la Guinée, on a noté comme au mois passé, dans la plupart des pays de l’Afrique de l’Ouest une bonne disponibilité de l’offre sur l’ensemble des marchés conduisant ainsi à une stabilité voire à une légère baisse des prix. Dans cet espace Ouest-africain, le Mali confirme bien les bonnes performances annoncées et fait partie des pays ayant enregistrés des niveaux records de production.
  • Pour le maïs, on a assisté encore plus qu’au mois de Janvier à des mises en marché importantes du nouveau maïs sur les différents marchés des pays d’Afrique de l’Ouest suivis, ce qui a permis de stabiliser voir de provoquer une légère baisse des prix.
  • Pour le mil, de nouvelles ventes ont été enregistrés sur la plupart des marchés suivis. Pendant que le les prix sont à la hausse au Niger, au Mali, au Burkina-Faso et au Sénégal, ils sont plutôt stables voir à la baisse dans les pays côtiers à savoir la Guinée, le Ghana, le Bénin et la Côte d’Ivoire.
  • Pour le sorgho, en comparaison au mois passé, on a noté une légère hausse au Mali, au Burkina-Faso et au Niger tandis que sur les autres marchés la tendance est à la stabilité

mardi 31 janvier 2017

GRAIN FARMERS ISSUE N°6-JANUARY 2017

The market in brief:


To download the issue 6 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here
  • During January, harvesting has come to an end and marketing of maize, rice, millet and sorghum has intensified in West Africa. The expected price reductions have been confirmed in some places.However, a massive and early storage has leaded to a relative stability of prices and even provoked slight localized increases;
  • Rice continued to record an increase in supplies in most countries of West Africa. Within the region, Mali tends to impose itself as the success story with a net surplus this year. International prices appear to have risen slightly since the end of January and the trend is expected to continue in 2017.
  •  For maize, contrary to what has been expected, in many countries there is an early and massive storage on the part of the stakeholders of the sector, which tends to lead to an increase in the demand for maize and consequently a slight increase in the price of this product in several markets.
  • New millet was found on most markets in West African countries, but in varying amounts from one country to another. While Senegal and Niger have relatively high and rising prices compared to last month, Mali and Burkina Faso have prices that are significantly lower and stable compared to last month 
  • The arrival of new sorghum is intensifying in the markets, expectations of very good production are confirmed and prices tend to fall in the main producing countries of the sub region. There is an improvement in supply in countries such as Guinea, Mali and Senegal, while supply remains relatively low in Niger.


LES CEREALIERS N°6-Janvier 2017

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°6 sur le marché des céréales en cliquant ici  
  • Au cours du mois de janvier, les récoltes ont tiré à leur fin et la mise en marché du maïs, du riz, du mil et du sorgho s’est intensifiée en Afrique de l’Ouest ; les baisses de prix attendues se sont confirmées par endroits. Cependant, un stockage massif et précoce a favorisé une relative stabilité des prix et même provoqué des légères hausses localisées;
  • Le riz a continué globalement à enregistrer une augmentation des disponibilités dans la plupart des pays de l’Afrique de l’Ouest. Au sein de la région, le Mali tend à s’imposer comme la success-story. Dans l’ensemble les prix internationaux semblent légèrement remonter depuis la fin du mois de janvier et la tendance devrait se poursuivre au cours de l’année 2017. 
  • Pour Le maïs, contrairement à ce qui a été attendu, on assiste dans de nombreux pays à un stockage précoce et massif de la part des acteurs de la filière, toute chose qui a tendance à provoquer une hausse de la demande en maïs et par conséquent une légère hausse du prix de ce produit sur plusieurs marchés.
  • On a noté la présence du nouveau mil sur la plupart des marchés des pays de l’Afrique de l’Ouest mais avec des quantités variables d’un pays à l’autre. Si le Sénégal et le Niger enregistrent des prix relativement élevés et en hausse par rapport au mois passé, le Mali et le Burkina Faso ont des prix nettement plus bas et stable par rapport au mois passé 

  • L’arrivée du nouveau sorgho s’intensifie sur les marchés, les anticipations de très bonnes productions se confirment et les prix tendent à baisser dans les principaux pays producteurs de la sous-région. On note une amélioration de l’offre dans les pays tels que la Guinée, le Mali, le Sénégal alors que l’offre demeure relativement faible au Niger.