ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

mercredi 5 juillet 2017

GRAINS FARMERS N° 11 : June 2017

Market situation in a nutshell:

To download the issue 11 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa,Click here

During the month of June, markets continued to be well stocked through the destocking of peasant and trader stocks and cross-border flows. However, conflicts continued to disrupt markets in northern Mali, around Lake Chad and in Nigeria.
  • For Rice, with the exception of Mali and Niger, which experienced price increases in their markets compared to last month, in all other countries monitored, the trend is towards price stability. For example, 7 out of the 9 countries have experienced price stability, indicating that supply in these markets has been sufficient to meet demand.
  • For maize, marketing and availability made it possible to maintain stable prices on the markets of Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Senegal, Mali and Niger and even to cause a decline in prices. Market in Burkina Faso. On the other hand, the price trend is on the rise in the markets of Benin and Guinea.
  • For millet, Senegal, Burkina Faso and Niger are among the main producing countries that have continued to register price increases in their markets while the trend is towards stability in the markets of the other 6 countries followed (Guinea , Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Benin, Mali
  •  For Sorghum: Small price increases were recorded in Guinea, Niger and Burkina Faso, while the marketing of traders and peasants stabilized prices in Benin, Togo, Ghana, Côte d'Ivoire, Mali and Senegal.


LES CEREALIERS N° 11 : Juin 2017

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°11 sur le marché des céréales En cliquant ici

Au cours de ce mois de Juin, les marchés ont continué à être bien approvisionnés grâce au déstockage des stocks paysans et commerçants et aux flux transfrontaliers. Cependant, les conflits ont continué à perturber le fonctionnement des marchés au Nord du Mali, autour du Lac Tchad et au Nigéria.
  • Pour le Riz, excepté le Mali et le Niger qui ont connu des hausses de prix sur leurs marchés en comparaison au mois passé, dans l’ensemble des autres pays suivis, la tendance est à la stabilité des prix. Ainsi, 7 pays sur les 9 suivis ont connu une stabilité de prix, toute chose qui indique que sur ces marchés l’offre a permis de satisfaire la demande.
  • Pour le maïs, les mises en marché et les disponibilités ont permis de maintenir des prix stables sur les marchés de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Sénégal, du Mali et du Niger et même de provoquer une baisse sur le marché du Burkina-Faso. Par contre la tendance des prix est en légère hausse sur les marchés du Bénin et de la Guinée.
  • Pour le mil, le Sénégal, le Burkina-Faso, le Niger font partie des principaux pays producteurs qui ont continué à enregistrer des hausses de prix sur leurs marchés tandis que la tendance est à la stabilité sur les marchés des 6 autres pays suivis (Guinée, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Mali)
  • Pour le Sorgho : De légères hausses de prix ont été enregistrées en Guinée, au Niger, et au Burkina-Faso tandis que les mises en marché des stocks commerçants et paysans ont permis de stabiliser les prix sur les marchés du Bénin, du Togo, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Sénégal.

lundi 5 juin 2017

GRAINS FARMERS N° 10: MAY 2017

Market situation in a nutshell:
To download the issue 10 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click Here

During the month of May, commercial transactions in the cereal markets intensified with the arrival of the Muslim Ramadan. In general, the good rice and maize crops recorded in the current marketing year are now sufficient to feed the market and stabilize prices. But for Millet and Sorghum, stocks are falling more and more and seasonal rises are already beginning to be felt in many markets of the main producing countries. The trends observed by country and by cereal speculation are as follows:

  • For rice, as observed in the past month, the quantities of rice put on the market during this month of May made it possible to have more availability and, consequently, to stabilize prices in all the markets of the 9 (Benin, Togo, Ghana, Côte d'Ivoire, Guinea, Niger, Burkina Faso, Mali, and Senegal)
  • For maize, the quantities placed on the market during this month of May have caused a slight decrease in prices in Benin. The rise observed in April continued for Niger during this month, while the stability recently observed for all the other countries continued.
  • During the month of May, 5 of the 9 countries followed, namely Senegal, Mali, Burkina Faso, Niger and Ghana, recorded a rise in prices compared to last month, while The trend is towards stability in other markets in Benin, Togo, Côte d'Ivoire and Guinea
  • For sorghum, supplies are falling on the markets of the main producing countries and prices are rising in the markets of Niger, Burkina Faso, Mali, Senegal and Guinea, while stability is needed in the other markets of Benin, Togo, Ghana and Côte d'Ivoire.

LES CEREALIERS N° 10 : MAI 2017


La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°10 sur le marché des céréales En cliquant ici

Au cours de ce mois de Mai, les transactions commerciales sur les marchés céréaliers se sont accentuées avec l’arrivée du jeûne musulman. De façon générale, les bonnes productions de riz et de maïs enregistrées au cours de la présente campagne permettent pour le moment d’alimenter correctement le marché et de stabiliser les prix. Mais pour le Mil et le Sorgho, les stocks baissent de plus en plus et les hausses saisonnières commencent à se faire déjà sentir sur bon nombre de marchés des principaux pays producteurs. Les tendances observées par pays et par spéculation céréalière se présentent comme suit :
  •  Pour le riz, comme constaté au mois passé, les quantités de riz mises sur le marché au cours de ce mois de Mai ont permis d’avoir plus de disponibilité et par conséquent de stabiliser les prix pratiqués sur l’ensemble des marchés des 9 pays suivis (Bénin, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire, Guinée, Niger, Burkina-Faso, Mali, et Sénégal) 
  • Pour le maïs, les quantités mises sur le marché au cours de ce mois de Mai ont permis de provoquer une légère baisse des prix au Bénin. La hausse constatée en Avril s’est poursuivie pour le Niger au cours de ce mois tandis que la stabilité récemment observée pour l’ensemble des autres pays s’est maintenue. 
  • Pour le Mil, au cours de ce mois de Mai, 5 pays sur les 9 suivis à savoir le Sénégal, le Mali, le Burkina-Faso, le Niger et Ghana, ont enregistrées une hausse des prix en comparaison au mois passé tandis que la tendance est à la stabilité sur les autres marchés du Bénin, le Togo, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée 
  • Pour le sorgho, Les disponibilités baissent sur les marchés des principaux pays producteurs et on assiste à la hausse des prix sur les marchés du Niger, du Burkina-Faso, du Mali, du Sénégal et de la Guinée tandis que la stabilité est de mise sur les autres marchés du Bénin, du Togo, du Ghana et de la Côte d‘Ivoire.