ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

lundi 7 mai 2018

GRAIN FARMERS N°21 : APRIL 2018

Market situation in a nutshell:

To download the issue 21 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa,Click here

During the month of April 2018, with the approach of peak food consumption in Ramadan, commercial transactions remained dynamic and sustained. This density of transactions has led to a decline in local stocks, particularly in the maize, millet and sorghum markets. This drop in inventories has not yet translated into real price increases. In the rice market, good supplies have, for the time being, been able to meet demand and therefore maintain stable prices. The overall trend during the month of April 2018 is as follows:

For rice: During the month of April 2018, the marketing of both locally produced and imported rice continued and stabilized prices almost everywhere.

For Maize: During the month of April, prices have evolved differently depending on the country. While the decline in stocks in response to strong demand has led to a slight price increase in Guinea, Niger, Burkina Faso and Mali, the large stocks have stabilized prices in other countries. In all, we can see that the stability was put on the markets of 5 countries monitored while the increases were observed in 4 countries.

For millet: With the exception of the markets of Niger and Guinea where there was a slight rise in price, the trend during the month of April 2018 was towards stability on the markets of all other West African countries monitored by significant marketing.

For sorghum: the price increases observed on the sorghum market in Burkina Faso have continued and are expanding in Niger. On the other hand, prices in the rest of the sub region are relatively stable.

LES CEREALIERS N°21 : AVRIL 2018

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°21 sur le marché des céréales, En cliquant ici  

Au cours de ce mois d’Avril 2018, avec l’approche du pic de consommation de denrées alimentaires du Ramadan, les transactions commerciales sont restées dynamiques et soutenues. Cette densité des transactions a provoqué la baisse des stocks locaux notamment sur les marchés de maïs, de mil et de sorgho. Cette baisse des stocks ne s’est pas encore traduite en véritable hausse des prix. Sur le marché du riz les bonnes disponibilités ont permis pour le moment de satisfaire la demande et par conséquent de maintenir les prix stables. La tendance globale au cours de ce mois d’Avril 2018 se présente comme suit :

Pour le riz : Au cours de ce mois d’Avril 2018, les mises en marché de riz aussi bien localement produite qu’importé se sont poursuivies et ont permis de stabiliser les prix pratiquement partout.

Pour le maïs : Au cours de ce mois d’Avril, les prix ont évolué différemment en fonction des pays. Si la baisse des stocks face à la demande importante a provoqué une légère hausse de prix en Guinée, au Niger, au Burkina-Faso et au Mali, les importants stocks existants ont permis de stabiliser les prix dans les autres pays. Au total, on peut donc constater que la stabilité a été de mise sur les marchés de 5 pays suivis tandis que les hausses ont été observées dans 4 pays.

Pour le mil : A l’exception des marchés du Niger et de la Guinée où on a observé une légère hausse de prix, la tendance au cours de ce mois d’Avril 2018 a été à la stabilité sur les marchés de la totalité des autres pays d’Afrique de l’Ouest suivis à la faveur des mises en marché importantes.

Pour le sorgho : les hausses de prix observées sur le marché du sorgho au Burkina-Faso se sont poursuivies et sont étendues au Niger. Par contre, dans le reste de la sous-région les prix sont relativement stables.



jeudi 5 avril 2018

GRAIN FARMERS N°20: March 2018

Market situation in a nutshell:

To download the issue 20 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa,Click here

During the month of March 2018, we could generally say that the markets remained dynamic and the commercial activities did not decrease in intensity. As a result, marketing of cereals continued, but stocks of traders and peasants began to decline. However, it should be noted that this decline, although still moderate, has already begun to cause slight price increases in some areas. By country, the trend is as follows:

For rice: During the month of March 2018, with the exception of Niger, where slight price increases have been observed, the trend has been towards stability in all other markets in African countries. West followed (Benin, Togo, Ghana, Côte-d'Ivoire, Guinea, Burkina-Faso, Mali, and Senegal)

For maize: During the month of March 2018, 5 out of the 9 follow-up countries recorded a slight price increase on their markets while 4 countries observed rather a price stability. The price increases resulting from weak demand-side supply took place in Benin, Côte d'Ivoire, Guinea, Niger, and Burkina Faso, while price stability was observed in Togo. , Ghana, Mali, and Senegal

For millet: Following the rise in prices recorded over the past month, marketing improved this month in the markets of the main producing countries and stabilized prices. Thus, with the exception of Burkina-Faso, where there was a slight increase in prices following the weakness of the peasant stocks, all 8 other markets (Benin, Togo, Ghana, Ivory Coast, Guinea, Niger, Mali, Senegal,) have seen prices stabilize in the markets.

For sorghum: During the month of March 2018, with the exception of Burkina-Faso and Senegal, where slight price increases were observed, the trend was rather towards stability in the monitored markets. Other countries (Benin, Togo, Ghana, Ivory Coast, Guinea, Niger, Mali).

LES CEREALIERS N°20 : Mars 2018

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°20 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois de Mars 2018, globalement on peut retenir que les marchés sont restés dynamiques et les activités commerciales n’ont pas diminué d’intensité. Aussi, la mise en marché de céréales s’est poursuivie mais les stocks commerçants et paysans ont commencé à baisser. Cependant, il faut noter que cette baisse même si elle reste encore modérée a déjà commencé à provoquer de légères hausses de prix par endroits. Par pays la tendance est la suivante :

Pour le riz : Au cours de ce mois de Mars 2018, à l’exception du Niger où de légères hausses de prix ont été observées, la tendance a été à la stabilité sur la totalité des autres marchés des pays d’Afrique de l’Ouest suivis (Bénin, Togo, Ghana, Côte-d’Ivoire, Guinée, Burkina-Faso, Mali, Sénégal) 

Pour le maïs : Au cours de ce mois de Mars 2018, 5 pays sur les 9 suivis ont enregistré une légère hausse de prix sur leurs marchés tandis que 4 pays ont plutôt observés une stabilité de prix.  Les hausses de prix consécutives à la faiblesse de l’offre face à la demande ont eu lieu au Bénin, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Niger, et au Burkina-Faso tandis que les stabilités de prix ont été observées au Togo, au Ghana, au Mali, et au Sénégal

Pour le mil : Après la hausse des prix constatés au cours du mois passé, les mises en marché se sont améliorées au cours de ce mois au niveau des marchés des principaux pays producteurs et a permis de stabiliser les prix. Ainsi, à l’exception du Burkina-Faso où on a observé une légère hausse de prix consécutive à la faiblesse des stocks paysans, l’ensemble des 8 autres marchés (Bénin, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire, Guinée, Niger, Mali, Sénégal,) ont vu les prix se stabiliser sur les marchés.

Pour le sorgho : Au cours de ce mois de Mars 2018, à l’exception du Burkina-Faso et du Sénégal où l’on a observé de légères hausses de prix, la tendance a plutôt été à la stabilité sur les marchés surveillés des 7 autres pays (Bénin, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire, Guinée, Niger, Mali).