ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

mercredi 3 mai 2017

GRAINS FARMERS N° 9 : APRIL 2017

Market situation in a nutshell:
To download the issue 9 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here
Commercial activities during the month of April remained intensive. Thus, as in the past month, the markets have continued and even intensified. Overall, cereal stocks are falling everywhere but not yet enough to really trigger the seasonal price increase. The overall trend observed during the month of April is as follows :
  • For rice, the increasing availability of rice has favoured general price stability with small upward increases with variability.
  • For Maize, during this month of April, slight price increases were recorded in certain markets: Benin, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Niger while the trend is stable in other markets monitored (Togo, Ghana, Guinea, Mali, Senegal);
  • For Millet, the findings of low production observed during the current crop year continue to have an effect on prices in the main producing countries. Thus, in countries such as Niger, Burkina Faso and Benin, the price increases that started last month have continued, they also have started in Mali. On the other hand, prices remained rather stable in the other countries (Togo, Ghana, Côte d'Ivoire, Guinea, and Senegal.
  • For Sorghum, price stability was noted in almost all the markets followed in West Africa except Benin and Burkina Faso


LES CEREALIERS N°9 : AVRIL 2017

La situation du marché en bref :


Téléchargez le bulletin N°9 sur le marché des céréales En cliquant ici

Les activités commerciales au cours de ce mois d’avril sont restées intenses. Ainsi, à l’instar du mois passé, les mises en marchés se sont poursuivies et même intensifiées. Dans l’ensemble les stocks de céréales diminuent un peu partout mais pas encore suffisamment pour véritablement amorcer la hausse saisonnière des prix. La tendance globale constatée au cours de ce mois d’avril se présente comme suit :
  • Pour le Riz, les disponibilités de plus en plus importantes du riz ont favorisé la stabilité générale des prix avec de petites variations en hausse par endroit ;
  • Pour le Maïs, au cours de ce mois d’avril, de légères hausses de prix ont été enregistrées sur certains marchés : Bénin, Côte d’ivoire, Burkina-Faso, du Niger tandis que la tendance est à la stabilité sur les autres marchés suivis (Togo, Ghana, Guinée, Mali, Sénégal) ;
  • Pour le Mil, les constats de faibles productions constatées au cours de la présente campagne agricole continue d’avoir des effets sur les prix pratiqués dans les principaux pays producteurs. Ainsi, dans des pays tels que le Niger, le Burkina-Faso et le Bénin les hausses entamées au cours du mois passé se sont poursuivies, elles ont démarrées au Mali. Par contre, les prix sont plutôt restés stables dans les autres pays (Togo, Ghana, Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal.
  • Pour le Sorgho, la stabilité a été notée sur la quasi-totalité des marchés suivis en Afrique de l’Ouest à l’exception du Bénin et du Burkina-Faso


lundi 3 avril 2017

GRAIN FARMERS ISSUE N°8 : MARCH 2017

The market in brief:
To download the issue 8 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here
During the month of March, commercial activities remained dynamic and the enthusiasm of the actors on the market for cereals remained unchanged. Thus, as was observed in the past month, important marketing of cereals (maize, millet, sorghum, and rice) continued. Overall, the markets were well supplied with cereals thanks to the good harvests recorded, the maintenance of cross-border flows and the good level of commercial stocks in the various markets monitored. Overall the situation during the month of March is as follows:
  • For rice, the trend is  stable and in some cases a slight decline in almost all the markets monitored in the different countries except Benin and Guinea
  • For maize, it is quite stable in many of the markets monitored, with the exception of Côte d'Ivoire and Benin, which experienced slight price increases.
  • For millet, there was an increase in prices in the markets of the main producing countries. For example, in countries such as Niger, Burkina Faso, Senegal and even Benin, the trend is rising, while there is some stability in the markets of Mali, Togo, Ghana, Of Ivory Coast and Guinea
  • For sorghum, some countries such as Benin, Niger and Burkina Faso experienced a slight increase in prices in their markets during this month, while the increasing supply stabilize Prices on the markets of Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Mali, Guinea and Senegal.

LES CEREALIERS N°8 : MARS 2017

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°8 sur le marché des céréales En cliquant ici
Au cours du mois de mars, les activités commerciales sont restées dynamiques et l’engouement des acteurs sur le marché des céréales n’a pas varié. Ainsi, comme constaté au mois passé, les mises en marché importantes des céréales (maïs, mil, sorgho, riz) se sont poursuivies. Globalement, les marchés ont été bien approvisionnés en céréales à la faveur des bonnes récoltes enregistrées, du maintien des flux transfrontaliers et du bon niveau des stocks commerciaux sur les différents marchés suivis. Globalement la situation au cours du mois de mars est la suivante :
  • Pour le riz, la tendance est à la stabilité voire à une légère baisse sur la quasi-totalité des marchés suivis dans les différents pays à l’exception du Bénin et de la Guinée
  • Pour le maïs, la stabilité domine également sur bon nombre de marchés suivis à l’exception de la Côte d’Ivoire et du Bénin, qui ont connu de légères hausses de prix.
  • Pour lmil, on a noté une hausse des prix sur les marchés des principaux pays producteurs. Ainsi dans des pays tels que le Niger, le Burkina-Faso, le Sénégal et même le Bénin, la tendance est la hausse tandis qu’on assiste à une certaine stabilité sur les marchés du Mali, du Togo, du Ghana, de la côte d’ivoire et de la Guinée
  •  Pour le sorgho, certains pays à l’instar du Bénin, du Niger, du Burkina-Faso ont connu au cours de ce mois une légère hausse de prix sur leurs marchés tandis que l’offre de plus en plus importante a permis de stabiliser les prix sur les marchés de la Côte d’ivoire, du Ghana, du Togo, du Mali, de la Guinée et du Sénégal.